14 septembre 2011

Clèves, Marie Darrieusecq

 

9782818013977

 

Clèves est le récit d'une jeune fille découvrant la puberté au fil du temps (et du livre, divisé en trois parties explicites : "Les avoir", "Le faire", et "Le refaire"). Marie Darrieusecq a ici choisi d'avoir une relation clairement frontale avec le sexe, ce qui en laissera certains - à juste titre - dubitatifs.

Huit jours pour lire un livre, je sais, ça fit beaucoup par rapport au précédents billets; Mais en plus du manque de temps, je n'ai pas réellement été captivé par ce livre à ne pas laisser entre toutes les mains.

Clèves raconte l'histoire de Solange, habitant un petit village du XVIIIème siècle (Clèves), et bénéficiant de ses premières expériences avec la sexualité, à commencer par les règles ("Les avoir"). Le livre monte crescendo dans les détails, pour finir par des phrases marquantes/choquantes/amusantes/dégoûtantes/aberrantes (chacun y verra ce qu'il veut) : Il a un peu de caca sur le bout du zizi. Bref, Marie Darrieusecq n'a pas peur de faire scandale. C'était d'ailleurs peut-être son objectif en écrivant ce roman... 

Clèves, c'est donc 345 pages de sexe, entrecoupées de bribes de vie, dont je n'ai d'ailleurs pas tout compris. Est-ce dû au fait que j'ai mis du temps pour le lire, ou que je n'ai pas accroché ? Quoi qu'il en soit, j'ai l'impression de l'avoir survolé, et de ne pas avoir tout compris dans les relations entre les protagonistes, etc. 

L'écriture était donc assez crue et "réaliste" (au sens houellebecquien du terme), et je dois avouer que, malgré le fait que je sois assez client de ce style de plume, j'ai trouvé celle de M. Darrieusecq un peu trop vulgaire.

Marie Darrieusecq nous livre donc ici un livre sans tabous, ponctué de descriptions plus ou moins vulgaires, et plongeant le lecteur dans les abîmes de la sexualité. La sexualité de Solange, petite fille fraîche, dont l'image change nettement au fil du roman. 

Clèves, Marie Darrieussecq, P.O.L, 19€ (★★☆☆☆)

 

Posté par Lencreacoule à 09:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Clèves, Marie Darrieusecq

    Après une semaine de calme, te revoilà en force ! Trois article en 1 jour !

    Ceci étant dit, Clèves ne m'attire pas, mais alors pas du tout !

    Posté par Baptiste, 14 septembre 2011 à 13:42 | | Répondre
  • ouais, il vaut mieux relire(ou lire) la "vraie" Princesse de Clèves, le sexe y est certes suggéré, mais de quelle manière!

    Posté par sophie57, 14 septembre 2011 à 21:49 | | Répondre
Nouveau commentaire